CRÉATEUR DE PROXIMITÉ DIGITALE, FORMER,TRANSFORMER, RAPPROCHER

J’en avais déjà parlé il y a quelques semaines au moment de l’annonce de Facebook Messenger. Si aujourd’hui beaucoup de bots en ligne ne servent pas à grand chose, il y en a quand même quelques uns qui sont vraiment utiles. Je parlais la dernière fois de Lydia pour les paiements (depuis hier sur Slack en mode public, bientôt chez messenger et les autres).

Aujourd’hui j’en ai testé un autre : Lucie. Sous ce patronyme féminin (vous remarquerez que c’est souvent le cas pour les bots, ça doit inspirer confiance, comme Lydia ou Julie Desk) se cache en fait un médecin. Avec le développement de la télémédecine l’automatisation du diagnostic est au centre du développement de nombreuses startups et grands groupes industriels.

Simple comme un SMS…

Mais il faut bien souvent passer par une application mobile à télécharger. Dans ma veille j’ai eu la surprise de tomber ce matin sur Lucie via un article du très bon Connected Mag (fortement recommandé si vous vous intéressez à l’innovation en santé). Plus besoin d’application mobile ni de Google pour avoir un premier diagnostic rapide, il vous suffit de donner votre numéro de portable à Lucie.

Quelques secondes après vous recevez un premier message dans lequel Lucie vous demande plus d’informations sur votre sexe et votre âge afin de pouvoir vous répondre au mieux. La suite est un questionnaire assez classique qui permet de déterminer avec précisions les symptômes et d’arriver à un diagnostic pertinent en quelques échanges de SMS. Comme le ferait votre médecin en face à face, et comme le fait l’application mobile de votre solution de télémédecine.

Pour le test j’ai fait très simple avec de la fièvre, quelques douleurs abdominales et une pincée de maux de tête. Le résultat est évident, et si j’avais eu ces symptômes je me serais soigné moi même : paracétamol. Il faudrait pousser le test avec un cas un peu plus complexe pour voir ce que Lucie a réellement dans le ventre. Enfin dans les neurones virtuels.

1-ePHS2Q43YB3skQyV7XLAaA

 

É

Attention, ce n’est qu’un premier avis !

Bien entendu cela ne remplace en aucun cas l’avis d’un médecin rencontré pour de vrai. D’autant plus dans des cas un peu plus compliqués que celui décrit juste avant. Malgré tout cela vaut certainement mieux que d’aller consulter Google et tous les sites pseudo-médicaux qui remontent dans les premières pages.

Ce sont bien des équipes médicales qui sont derrière Lucie. Pas des internautes pseudo-experts (coucou Doctissimo). L’idée est bonne, la réalisation a l’air de tenir la route, à suivre…

Source : https://medium.com/@tomg_/bot-test-le-m%C3%A9decin-par-sms-propuls%C3%A9-par-lintelligence-artificielle-c802e5c6faec#.925z2hau3

Dans la même catégorie